PenderFund

Fonds Stratégique de Croissance et de Revenu Pender

Le Fonds Stratégique de Croissance et de Revenu Pender est un fonds équilibré géré de façon prudente. Notre équipe de placement estime que les titres individuels, les secteurs et les catégories d’actifs peuvent être mal évalués à n’importe quel moment et c’est pourquoi le Fonds est également conçu pour lui permettre d’être opportuniste. Le Fonds stratégique de croissance et de revenu Pender dispose d’un mandat souple lui permettant d’aller d’une répartition au revenu fixe de 80 % (actions 20 %) à une répartition au revenu fixe de 20 % (actions 80 %). Il recherche les titres ayant le meilleur rapport risque-rendement, peu importe que ce soit par le biais d’une plus-value du capital ou du revenu.

  • Felix NarhiGestionnaire de Portefeuille

    • Felix Narhi

      M. Narhi est chef des placements chez Pender, chargé de définir l’orientation de la société en matière de placement. Il est gestionnaire de portefeuille du Fonds d’actions américaines toutes capitalisations Pender et du Fonds stratégique de croissance et de revenu Pender, ainsi que cogestionnaire du Fonds de valeur Pender.

      Avant de rejoindre Pender en juillet 2013, M. Narhi a passé plus de neuf ans auprès d’une société indépendante de placements axés sur la valeur située à Vancouver. Dans son rôle de directeur et d’analyste principal en actions, M. Narhi a participé aux activités de leadership intellectuel et a contribué des idées principalement relatives aux actions américaines pour le portefeuille modèle de la société, à savoir un portefeuille concentré d’actions qui a devancé les indices repères nord américains depuis sa création en 1994.

      M. Narhi est titulaire d’un baccalauréat spécialisé en commerce de l’Université de la Colombie-Britannique. Il a obtenu le titre d’analyste financier agréé (CFA) en 2003 et est membre de l’association CFA Vancouver.

      M. Narhi préconise une approche d’entreprise en matière de placement. Pour faire des placements judicieux, il est nécessaire de déterminer la valeur sous-jacente d’un titre et de l’acheter à un escompte important par rapport à celle-ci. Le plus grand défi consiste à maintenir l’équilibre nécessaire entre la patience, la force émotionnelle et la discipline pour n’acheter que lorsque les prix sont intéressants et ne vendre que lorsqu’ils sont élevés, et ce, tout en évitant le «bruit» à court terme qui préoccupe grandement la plupart des participants du marché.

    • Commentaire du Gestionnaire du 2e Trimestre – Felix Narhi

      « L’évolution des marchés est tributaire des esprits animaux et non pas de la raison.» – John Maynard Keynes C’est au beau milieu d’un des plus grands marchés haussiers que l’on ait jamais connus qu’a débuté cette année. Et il n’a fait que progresser au cours de l’année 2017. Le marché haussier enregistré par l’indice S&P 500 figure maintenant au deuxième rang (devancé seulement par le cycle des point-coms de 1990 à 2000) et au troisième rang du palmarès des marchés haussiers les plus longs et les plus vigoureux, respectivement, de l’histoire. Dans son commentaire de fin d’année 2016, David Barr, président et gestionnaire de portefeuille de Pender, s’est penché sur l’accélération des activités de fusion et acquisition. Il est souvent dangereux de faire des prédictions, mais compte tenu du contexte, nous étions d’avis qu’elles étaient relativement sans danger. Les activités de fusion et acquisition, après tout, ont tendance à s’accélérer vers la fin de cycles haussiers lorsque le niveau de confiance des cadres dirigeants a tendance à être élevé, que les entreprises disposent de beaucoup de liquidités et que les cadres prennent modèle sur leurs pairs effectuant des fusions et acquisitions. Les temps changent, mais la nature humaine, elle, ne change pas. Pender ... Continue Reading
Les fonds communs de placement peuvent comporter des commissions de vente, des commissions de suivi, des frais de gestion et des dépenses. Veuillez lire le prospectus simplifié avant d’investir. Les taux de rendement indiqués correspondent à des taux de rendement composés annuels globaux historiques qui tiennent compte des variations de la valeur liquidative et qui sont présentés nets des frais de gestion et d’administration. Ils excluent les frais de souscription, les frais de rachat et les frais facultatifs, de même que tout impôt à payer par tout porteur de titres, lesquels montants viendraient réduire ces rendements Les fonds communs ne sont pas garantis, leur valeur change fréquemment et leur rendement antérieur ne se répète pas forcément.