Fonds équilirés – Commentaire du gestionnaire – Mars 2022

Rédigé par PenderFund

Chers porteurs et porteuses de parts,

Au cours du premier trimestre de 2022, les marchés ont terminé leur course armés de résultats plutôt mitigés en raison des événements sur la scène macroéconomique. Les risques géopolitiques se sont accrus pendant cette période suivant l’invasion de l’Ukraine par la Russie alors que les banques centrales ont cherché à augmenter leurs taux d’intérêt dans le but de tempérer l’inflation. Les perspectives de croissance, et surtout les inquiétudes qu’elles soulèvent, ont fait les manchettes. Dans ce contexte, les actifs se sont vendus à la hausse et à la baisse suivant une digestion lente de tous ces rebondissements, lesquels ont contribué à intensifier le climat d’incertitude.

Télécharger le pdf

En mars, l’indice composé S&P/TSX s’est avancé de 4,0 % tandis que l’indice S&P 500 (CAD) a grimpé de 2,0 %. Toutefois, sur le plan du cumul annuel, le S&P 500 s’est replié de -6,0 %, tandis que le S&P/TSX a profité d’un gain de 3,9 %. L’indice canadien, à forte teneur énergétique, a bien tenu la route cette année grâce à la solidité des marchandises, particulièrement lorsque les craintes envers l’offre russe ont pris de l’ampleur. Le pétrole a terminé le trimestre à plus de 100 $ le baril, après avoir brièvement passé le seuil des 120 $ en mars. Les marchés des titres à revenu fixe ont également été secoués suivant l’élargissement des écarts et l’augmentation des taux d’intérêt.

Le Fonds stratégique de croissance et de revenu Pender (FSCRP) s’est bien tiré d’affaire dans ce contexte, affichant un résultat de -0,1 %[1] en mars et de -2,1 % jusqu’à présent cette année. Nos avoirs dans les actions et dans les titres à revenu fixe ont passé le fil d’arrivée trimestriel en retrait, mais ont surpassé les indices de leurs catégories d’actif respectives.

Actions

Au sein de notre composante d’actions, nos avoirs du secteur énergétique ARC Resources Ltd. (TSX : ARX), Spartan Delta Corp. (TSX : SDE) et Texas Pacific Land Corporation (NYS E: TPL) ont tous contribué au rendement du Fonds ce trimestre. En contexte de hausse des prix du pétrole et du gaz naturel, qui ont décroché des sommets sur plusieurs années, ces entreprises ont orchestré une performance solide.

Les bons résultats trimestriels obtenus en novembre 2021 ont mis le vent dans les voiles de l’entreprise ARC Resources. Elle a dégagé des flux monétaires libres robustes et a profité des retombées favorables de son acquisition de Seven Generations Energy Ltd., laquelle a dépassé les niveaux de synergie prévus. Elle a augmenté ses dividendes et annoncé que la majorité de ses flux monétaires libres allaient être remis aux actionnaires, notamment par l’entremise d’un rachat d’actions. Nous estimons qu’il s’agit là d’une allocation attrayante du capital considérant leur valorisation actuelle. Spartan Delta a également divulgué de bons résultats lors de son trimestre précédent et met bien à exécution son intégration des actifs de Velvet Energy Ltd. tout en réalisant des progrès opérationnels sur le plan des nouveaux programmes de forage. Selon nous, l’entreprise est bien capitalisée, peu endettée, exploite des actifs de grande qualité et son prix sans coupon demeure attrayant à l’avenir.

Texas Pacific Land Corporation a aussi mis la main à la pâte pendant le trimestre. Son modèle axé sur les royautés nous semble de meilleure qualité que celui de ses homologues puisqu’il requiert peu d’investissement en capital et dégage des rendements viables et élevés. Avec les prix pétroliers où ils sont à l’heure actuelle, l’entreprise devrait dégager de solides flux monétaires libres et ainsi solidifier ses liquidités nettes au bilan tout en mettant ses flux excédentaires à profit pour racheter des actions ou réaliser des acquisitions opportunes.

Bien que notre participation aux sociétés de ressources reste relativement faible, ces sociétés représentent de bons exemples d’exploitants de grande qualité qui savent déployer leur capital de façon judicieuse dans les activités de F&A afin de consolider et faire fructifier leurs affaires.

Notre participation aux sociétés à petite capitalisation, principalement au moyen du Fonds d’opportunités à petites capitalisations Pender (FOPCP), a quelque peu nui au rendement général du Fonds ce trimestre. Notre pondération dans les sociétés à petite capitalisation n’a pas été épargnée par la vague de volatilité boursière. Nous avons constaté de nombreuses compressions des cours dans l’arène des petites capitalisations depuis plusieurs mois maintenant, bien que les données fondamentales sous-jacentes des sociétés en portefeuille poursuivent leur ascension. Le milieu boursier, axé sur les péripéties macroéconomiques, recèle un potentiel d’occasions attrayantes pour les investisseurs axés sur le long terme, comme nous, qui cherchent à tirer parti de ce décalage. Pour obtenir de plus amples détails sur FOPCP, consultez la mise à jour mensuelle de mars ici.

Revenu fixe

Notre participation aux titres à revenu fixe, au moyen du Fonds d’obligations de sociétés Pender (FOSP), s’est relativement bien comportée pendant le trimestre dans le cadre d’un marché du crédit marqué par un élargissement des écarts et une augmentation des taux d’intérêt, ce qui n’a pas manqué d’érafler aussi bien les titres à rendement élevé que les titres de catégorie investissement. Pour s’élever au-dessus de la moyenne, il faut faire des choses que d’autres ne font pas; or, ce qui s’est passé pendant le trimestre illustre à merveille la véracité de ces propos. Le Fonds a conservé sa courte durée et son positionnement relativement prudent, tout en misant sur des occasions idiosyncrasiques offertes à bon prix.

La résilience de notre Fonds a été soutenue par les gains des obligations de Country Garden Holdings Co. Limited (HKG : 2007), qui ont tiré parti du fait que les institutions financières chinoises se sont portées au secours des sociétés de développement parmi les mieux capitalisées, comme Country Garden, apaisant ainsi le vent de panique qui avait fait chuter le prix des obligations de plus de 0,50 $ le dollar dans certains cas. Notre investissement dans les actions privilégiées de la Federal National Mortgage Association (OTCPK : FNMA) et de la Federal Home Loan Mortgage Corporation (OTCPK : FMCC) a tiré profit des signes annonciateurs de l’émergence à venir de ces entités parrainées par le gouvernement due à la tutelle instaurée en même temps que la suspension du dividende en 2008. Finalement, nos acquis dans les obligations à prix réduit de Plantronics Inc. (NYSE : POLY) sont passés de la tranche inférieure des 80 au-dessus du pair quand l’entreprise a été rachetée par le géant américain de matériel informatique HP Inc. (NYSE : HPQ).

Nonobstant ces développements positifs, le marché obligataire élargi continue de subir les effets adverses de l’inflation élevée et de la politique haussière de la Réserve fédérale. Le FOSP a terminé le trimestre avec un rendement à l’échéance de 6,1 %, le rendement actuel s’établissant à 4,9 % et la durée moyenne de ses instruments à terme à 3,5 années. Il comporte une pondération de 2,5 % dans des titres en détresse dont le rendement théorique n’est pas inclus dans ce calcul. L’encaisse représentait 2,6 % du portefeuille total au 31 mars. Pour obtenir de plus amples détails sur FOSP, consultez la mise à jour mensuelle de mars ici.

Répartition de l’actif

Le portefeuille a terminé le trimestre avec une pondération de 66 % dans des actions sous forme de placements directs, de 7 % dans le FOPCP et de 32 % dans le FOSP. Seule une petite somme représentait l’encaisse du Fonds. Le Fonds a également ajouté à son portefeuille des participations d’environ 3 % et 2 % dans le Fonds alternatif de rendement absolu Pender et le Fonds alternatif d’arbitrage Pender, respectivement. Ces stratégies alternatives sont particulièrement bien séantes dans le contexte actuel et nous estimons qu’elles devraient permettre d’atténuer la volatilité du portefeuille tout en offrant des rendements à faible corrélation au reste du portefeuille.

Perspectives

À la lumière de la situation actuelle caractérisée par la hausse des taux d’intérêt, l’inflation débridée et les perspectives de croissance modérées, nous privilégions la sélection des titres individuels pour notre portefeuille. Notre prédilection pour les actions axées sur le revenu, notre positionnement prudent du côté des titres de créance et l’ajout de stratégies alternatives à la répartition de l’actif se combinent pour former un portefeuille équilibré et prudent dans le contexte actuel. Comme les développements possibles se multiplient à l’avenir, il nous semble d’autant plus important de s’en tenir à un processus éprouvé qui a su porter ses fruits par le passé.

L’équipe de placement Pender
25 avril 2022

[1] Tous les rendements signalés sont ceux des parts de catégorie F du Fonds. D’autres catégories de parts sont offertes. Celles-ci pourraient présenter des frais et des rendements différents.

Fonds Sélect Pender

En cliquant sur «J’accepte» ci-dessous, vous reconnaissez que les titres de ce Fonds sont offerts exclusivement dans le cadre d’un placement privé aux investisseurs qui se qualifient à titre d’«investisseurs qualifiés» ou qui sont autrement admissibles à faire l’achat de titres conformément aux dispenses des exigences de prospectus et d'inscription des lois sur les valeurs mobilières applicables, et vous acceptez de ne pas transmettre, de ne pas reproduire et de ne pas mettre à la disposition ces informations à une personne autre que vos conseillers professionnels.