October 15, 2019

Commentaire du gestionnaire – David Barr – septembre 2019

Rédigé par David Barr

Chers porteurs de parts,

À premier abord, une analyse rétrospective du mois de septembre pourrait laisser supposer que tout demeure plus ou moins dans les normes. Le Fonds d’opportunités à petites capitalisations Pender et le Fonds de valeur Pender ont progressé de 3,1 % et de 1,5 %, respectivement[1], résultats à peu près conformes à ceux des parties du marché sur lesquelles nous nous concentrons. Cependant, le chemin était loin d’être sans soubresauts.

Nous avons constaté au début du mois la forte reprise du secteur des titres à petite capitalisation du style « valeur ». Tant et si bien que plusieurs experts de l’industrie prédisaient le début d’un cycle « valeur » : « Étant donné que l’indice S&P 500 comporte plusieurs titres assimilables à des obligations et qu’il présente des caractéristiques de croissance à long terme, nous nous attendons à ce que le potentiel de croissance soit plus élevé dans les petites capitalisations, les valeurs cycliques, le style “valeur” et les actions des marchés émergents que dans l’indice S&P 500, pris dans son ensemble. », a déclaré Marko Kolanovic de J.P. Morgan. Nous aimerions vraiment être du même avis, car les petites capitalisations et le style « valeur » sont les deux facteurs ayant obtenu le pire rendement au cours de chacune des trois dernières années. De toute évidence, je n’ai pas suivi les conseils de ma mère qui me disait de bien choisir mes amis.

Télécharger le PDF

« Tout ce que nous voulons c’est un avantage concurrentiel injuste, ou pas du tout de concurrence. »

Je crois pouvoir affirmer que nous souhaitons tous cela. Felix Narhi aime utiliser cette citation pour rappeler à notre équipe de placement qu’elle doit rechercher des occasions où nous avons une longueur d’avance – il s’agit d’ailleurs du point de départ de toutes nos idées de placement pour chacun de nos Fonds. Compte tenu du piètre rendement obtenu par la gestion active, notamment les petites capitalisations du style « valeur », nous nous retrouvons dans un environnement où la concurrence a fortement diminué. Cette année au Canada, nous avons été témoins du départ d’au moins six gestionnaires de portefeuille qui envisageaient les entreprises de notre univers de placement selon une perspective du style « valeur ». Aux États-Unis, les fonds de couverture acheteur-vendeur du style « valeur » ont également été fustigés. Cela a des implications pour nos portefeuilles, tant à court terme qu’à long terme.

Commençons par les implications à court terme. Nous avons au cours des 18 derniers mois témoigné de la hausse de la volatilité dans notre univers de placement. La fuite du capital hors de cet univers exerce des pressions à la vente sur un large éventail de titres à petite et à micro capitalisation. Nous soulignons ici le rendement obtenu par les titres à micro capitalisation et les indices du style « valeur ». Les résultats sont plutôt minces, mais c’est ce à quoi il faut s’attendre lorsqu’il y a plus de vendeurs que d’acheteurs. L’autre impact que nous constatons implique les résultats trimestriels. Nous avons abordé ce thème dans notre dernier commentaire où nous parlions de Carbonite et de la volatilité dont nous avons été témoins en ce qui concerne la publication des résultats trimestriels. L’évolution du cours de ces actions a de moins en moins à voir avec les paramètres fondamentaux de l’entreprise. Nous avons pu constater, à la fois dans notre portefeuille et dans notre liste de surveillance, que certaines entreprises ont grandement souffert en raison de questions relativement mineures ayant trait à leurs résultats. Là où nous nous attendions à ce que le cours d’une action chute de 10 % à 20 %, certaines ont chuté de 40 % à 50 %. Nous attribuons cela à un manque d’acheteurs axés sur les paramètres fondamentaux prêts à intervenir et à acheter l’action lorsque son cours est en baisse. Il est possible que de tels acheteurs n’existent pas, ou qu’ils soient trop nerveux.

Cela étant dit, les implications à long terme sont beaucoup plus positives. Nous sommes en mesure d’ajouter au portefeuille de placement du Fonds de valeur Pender et du Fonds d’opportunités à petites capitalisations Pender des entreprises qui, selon notre analyse fondamentale et nos convictions, sont très intéressantes à long terme. L’absence d’acheteurs intéressés par ces entreprises actuellement nous offre une merveilleuse occasion de nous les procurer au rabais, étant donné la pression baissière sur les prix à court terme, et de viser un potentiel de rendement intéressant à long terme.

Bien que ce commentaire porte sur les actions à petite capitalisation du style « valeur », ces tendances s’appliquent également de façon généralisée aux titres cotés hors bourse.

Positionnement du portefeuille

Nous continuons de positionner nos portefeuilles pour tirer profit de ces perturbations du marché. Le Fonds d’opportunités à petites capitalisations Pender est essentiellement pleinement investi, une faible partie (moins de 2 %) étant constituée d’espèces et de quasi-espèces. Nous avons, en outre, réduit la pondération du Fonds de valeur Pender dans les titres à grande capitalisation et augmenté son exposition aux titres à micro et à moyenne capitalisation. La pondération des espèces et quasi-espèces dans le portefeuille est d’environ 9 % depuis quelques mois déjà vu que nous sommes actuellement satisfaits du potentiel de rendement du Fonds, même avec une telle pondération des espèces et quasi-espèces, et que nous avons de quoi acheter une plus grande quantité des entreprises à petite capitalisation qui figurent dans notre liste de surveillance au fur et à mesure que leur cours se rapproche de notre cours cible d’achat. 

David Barr, CFA
15 octobre 2019

[1]Catégorie F. Source : Fonds Pender.

Fonds Sélect Pender

En cliquant sur «J’accepte» ci-dessous, vous reconnaissez que les titres de ce Fonds sont offerts exclusivement dans le cadre d’un placement privé aux investisseurs qui se qualifient à titre d’«investisseurs qualifiés» ou qui sont autrement admissibles à faire l’achat de titres conformément aux dispenses des exigences de prospectus et d'inscription des lois sur les valeurs mobilières applicables, et vous acceptez de ne pas transmettre, de ne pas reproduire et de ne pas mettre à la disposition ces informations à une personne autre que vos conseillers professionnels.