PenderFund rouvre le Fonds d’opportunités à petites capitalisations Pender

Rédigé le .

Vancouver (C.-B.), le 11 janvier 2019 – Gestion de capital PenderFund ltée (« Pender ») annonce qu’elle procède à la réouverture de deux catégories de parts du Fonds d’opportunités à petites capitalisations Pender (« le Fonds »).

Télécharger le pdf 

Le Fonds avait été fermé au début de 2015 lorsque celui-ci a atteint sa pleine capacité. La décision visant à fermer le Fonds aux nouveaux investisseurs avait été prise afin de mieux servir les intérêts des porteurs de parts. En effet, en plafonnant le montant en capital, le Fonds était dès lors mieux apte à poursuivre ses placements dans des occasions conformément aux définitions énoncées dans le mandat.

À la lumière de la conjoncture, Pender considère qu’il est maintenant possible pour le Fonds d’engager davantage de capital. À partir du 11 janvier 2019, tous les investisseurs pourront se procurer, sur prospectus, les parts de catégorie B et G du Fonds par l’entremise de FundServ. Ces catégories de part seront offertes aux investisseurs sur une période limitée jusqu’à ce qu’une somme additionnelle de 50 millions $ ait été injectée dans le Fonds.

« À l’origine, nous avions fermé ce fonds à petite capitalisation afin de veiller à l’intégrité des occasions de placement existantes, a affirmé David Barr, CFA, gestionnaire de portefeuille du Fonds. Toutefois, nous constatons la présence de bon nombre d’occasions à petite et microcapitalisation au Canada. Nous avons donc engagé du capital, ce qui a épuisé nos réserves liquides. Par ailleurs, le récent recul du marché américain des petites et microsociétés technologiques a fait croître notre bassin de possibilités aux É.-U., augmentant par le fait même notre habileté à affecter prudemment du capital. L’état actuel des marchés est propice au déploiement de capital ; il nous permettra de continuer à tirer parti des excellentes idées de placement que nous trouvons. »   

Le Fonds d’opportunités à petites capitalisations Pender, produit primé, repose sur un portefeuille concentré et opportuniste. Il met l’accent sur les sociétés sous-évaluées à petite et microcapitalisation situées principalement au Canada. Souvent à l’affût de situations particulières qui sortent de l’ordinaire, David Barr, CFA, gestionnaire du Fonds, mise sur les entreprises aux assises économiques sous-jacentes solides. Sa stratégie repose sur l’identification d’événements catalyseurs menant à l’acquisition d’entreprises, chefs de file dans leur industrie. À l’issue d’une analyse fondamentale approfondie, il achète ces entreprises à escompte par rapport à son estimation de leur valeur intrinsèque.