Critique de Livre de Pender: Shoe Dog: A Memoir by the Creator of Nike

Rédigé par PenderFund le .

Il est difficile de bâtir une entreprise. C’est une réalité à laquelle bon nombre de PDG ne peuvent pas échapper. Il suffit de considérer quelques-unes des entreprises figurant actuellement parmi les plus prospères. Après son premier appel public à l’épargne (PAPE), l’entreprise Facebook est tombée en disgrâce après avoir été confrontée à des questions sur sa capacité à monnayer son réseau. À ses débuts, le concept stratégique de Amazon était constamment remis en cause, mais l’entreprise tourne actuellement à plein régime et elle est devenue une chouchoute des marchés boursiers. L’entreprise Starbucks a été punie pendant la crise financière de 2008-2009 puisqu’il était clair que personne n’allait payer 5 $ pour un café. Il s’agit d’entreprises que nous admirons et vers lesquelles nous nous tournons pour avoir des conseils sur la façon de bâtir une entreprise et elles ont toutes une chose en commun. Elles sont toutes dirigées par leur fondateur.

Télécharger le pdf 

Nous parlons souvent d’entreprises dirigées par leur fondateur et nous passons de la parole aux actes puisque nous investissons fortement dans les fondateurs. Les exemples ci-dessus nous livrent quelques indices sur les raisons expliquant pourquoi nous agissons ainsi. Selon nous, les fondateurs présentent des caractéristiques qui sont susceptibles d’améliorer les chances qu’une entreprise réussisse. Ils sont motivés par leur passion pour leur entreprise et leurs intérêts sont alignés sur celle-ci. Mais ce n’est là qu’un seul aspect de l’équation. Les fondateurs n’arrivent pas tous à gérer des entreprises prospères. Si vous investissez dans un fondateur dont l’entreprise est médiocre, le résultat est presque certain. Commençons par une entreprise dont les facteurs économiques sous-jacents sont bons voire excellents basé sur ses résultats financiers. Là, ça commence à devenir sérieux. Lorsque nous trouvons une telle entreprise, une entreprise dirigée par son fondateur dont les paramètres fondamentaux sont solides, nous devenons très intéressés.

Pourquoi ? Revenons à mes propos d’ouverture… Parce qu’il est difficile de bâtir une entreprise. Presque toutes les entreprises que nous avons considérées ont été confrontées à des périodes défavorables et c’est dans de telles périodes que les fondateurs font leurs preuves selon nous. Ils sont passionnés et s’identifient à leur entreprise et ils sont engagés à une vision à long terme. C’est ce qui motive les fondateurs à tenter de résoudre les défis les plus complexes auxquels leur entreprise pourrait faire face. C’est ce que certains leaders d’opinion du monde des affaires appellent la résilience et ce que d’autres appellent la persévérance. Quel que soit le terme utilisé, il s’agit d’une caractéristique que nous chérissons chez les équipes de gestion dans lesquelles nous investissons.

Tout cela signifie que nous aimons lire sur les fondateurs qui ont réussi de manière à cerner les caractéristiques susceptibles de nous aider à évaluer des occasions de placement futures. Shoe Dog de Phil Knight faisait partie de ma liste de lecture. Ayant grandi dans la période des Air Jordan et de la montée de Nike, j’ai trouvé difficile de fermer ce livre qui raconte l’histoire d’un des plus grands détaillants au monde et d’une des marques les plus reconnues dans le monde. Il s’agit d’un livre incontournable pour toute personne qui démarre ou qui compte démarrer une entreprise, car l’histoire est fascinante.

Vue de l’extérieur, Nike était une grande réussite. Une meilleure chaussure était mise en vente chaque année, de nouveaux équipements sportifs apparaissaient sur les rayonnages et de plus en plus de personnes parlaient de l’entreprise. Cela semblait si facile. Pourtant, comme le démontre clairement cette histoire — il est difficile de bâtir une entreprise. M. Knight parle des défis auxquels il a été confronté en démarrant son entreprise à partir de zéro. Il a fait face à des fabricants qui voulaient lui faire concurrence, à des besoins de financement, au besoin de gérer son fonds de roulement et au fait qu’il n’avait presque aucune rentrée d’argent malgré des ventes en plein essor.

À mesure même que l’entreprise devenait un succès à l’échelle mondiale, elle approchait, à plusieurs reprises, le bord du précipice et les histoires qui m’ont le plus interpellé sont celles racontant comment M. Knight a réussi à éviter chaque catastrophe, de peine et de misère. Je ne pouvais m’empêcher de penser qu’une équipe de gestion embauchée de l’extérieur aurait vite fait de capituler et de jeter l’éponge. L’équipe de direction de Nike a fait preuve de résilience ce qui lui a permis d’aboutir, en fin de compte, à un résultat merveilleux.

Le fait que son fondateur menait l’entreprise ne constitue qu’un seul facteur. Il ne faut pas non plus sous-estimer le rôle de la chance, particulièrement au début, même en ce qui concerne les entreprises les plus performantes. Et c’est pourquoi nous aimons investir après que les principes fondamentaux d’une entreprise ont démontré leur potentiel, parce que, après tout, il est difficile de bâtir une entreprise.

David Barr
Le 3 novembre 2017