Book Reviews
July 12, 2017

La liste des lectures estivales de Pender

Rédigé par Investment Team

La saison estivale est un temps de l’année où le rythme ralentit, un temps de l’année où nous voyageons moins, où nous avons moins d’entreprises à visiter, moins de conférences auxquelles nous devons participer et moins de clients à rencontrer. Cela nous donne l’occasion d’approfondir nos connaissances de sujets ou de domaines qui sont susceptibles de renforcer nos compétences en matière de placement. Voici quelques livres qui traitent de la conjoncture du marché que nous aimerions lire cet été.

Selon une entente que nous avons conclue avec Amazon.ca, la banque d’alimentation de Vancouver recevra la part des profits revenant à Pender lorsqu’un livre mentionné ci-dessus est acheté en utilisant les liens incorporés à ce billet de blogue.

David Barr

Felix et moi sommes de fervents adeptes du site Web Manual of Ideas et nous contribuons activement à leurs conférences en ligne sur la valeur. Un des fondateurs du site, John Mihaljevic, a écrit il y a plusieurs années un livre intitulé The Manual of Ideas. Je l’ai lu lorsqu’il est paru pour la première fois en 2013, mais j’ai pensé bon de le relire cet été. Le livre explore les différentes stratégies de placement exploitant les inefficacités du marché, y compris les segments du marché où la gestion active est susceptible de surperformer. Maintenant que nous sommes bien lancés dans un marché haussier, c’est une merveilleuse chose pour nous que d’essayer de découvrir d’autres segments du marché susceptibles de produire des rendements supérieurs à ceux du marché.
 
Dans son livre « L’art de la guerre », Sun Tzu écrivait : « Connais-toi, connais ton adversaire, et cent batailles ne te mettront pas en danger ». En ce qui concerne l’exploitation des segments du marché où la gestion active dispose d’un avantage, je vais prendre un moment pour « connaître mon adversaire », à savoir les stratégies gérées de manière passive comme les FNB. Au cours de la dernière année, Geoff, Felix et moi avons tous écrit au sujet des diverses distorsions du marché causées par les fonds indiciels et les FNB. Nous sommes de l’avis qu’il est toujours important de comprendre les arguments opposés et dans cet esprit, je suis impatient de lire The Clash of the Cultures de John Bogle, fondateur de Vanguard, qui a, pour ainsi dire, inventé les fonds indiciels. Je pense que cela pourrait être particulièrement intéressant compte tenu de certaines de ses récentes interventions à l’égard des risques inhérents aux stratégies passives actuelles.
 
Deux des personnes que j’admire le plus, ma femme et Warren Buffet, m’ont toutes deux recommandé de lire Shoe Dog, l’autobiographie de Phil Knight et l’histoire de comment il a fait de Nike la marque mondiale qu’elle est devenue. Le livre raconte le parcours qu’a suivi l’entrepreneur et cela m’intéresse particulièrement vu que je rencontre des fondateurs et des visionnaires de l’espace des entreprises à faible capitalisation sur une base quotidienne.
 
My Life in France, de Julia Child
C’est l’été tout de même, il faut bien lire quelque chose de léger. Cela fait longtemps qu’il me fallait lire My Life in France de Julia Child. Mme Child y raconte le temps qu’elle a passé en France avec son mari, Paul, et comment elle y a découvert son amour pour la cuisine française. Je crois bien que parler de nourriture, de vin et de la campagne française sera une source d’inspiration et d’évasion qui fera naître un sourire sur mon visage.
 
Felix Narhi
 
L’un de mes auteurs et penseurs favoris sur tous les aspects du placement (Michael J. Mauboussin) a recommandé cet ouvrage dans un de ses récents podcasts. Nous vivons dans un monde où l’on s’attend à avoir, et où sont largement acceptées, une connectivité universelle, une présence active sur les médias sociaux et une réponse immédiate grâce à la messagerie instantanée et aux courriels. Pourtant, tout cela se paye. Nous constatons la disparition de l’une des plus importantes aptitudes de notre économie — la capacité à se concentrer, sans aucune distraction, sur une tâche exigeante sur le plan cognitif. Le livre démontre que, peu importe la profession, le fait de cultiver une éthique de travail profonde présente d’énormes avantages qui ne feront qu’augmenter à mesure qu’évolue notre monde où la plupart des employés de bureau sont de plus en plus distraits et où ils accomplissent des tâches relativement peu complexes. Le message central de ce livre est contre-intuitif, mais convaincant.
 
Ce livre particulièrement stimulant présente les conclusions d’une étude en situation réelle du placement concentré. L’auteur a donné des sommes allant de 25 millions $ à 150 millions $ à 45 des principaux investisseurs du monde et leur a demandé d’investir ces montants pendant une période de sept ans. On ne leur a donné qu’une seule règle : ils ne pouvaient investir que dans leurs 10 meilleures idées. Les résultats sont une étude fascinante sur le comportement humain et ils représentent un rappel poignant de la façon dont fonctionnent vraiment les marchés. Ce livre comporte d’importantes leçons sur la manière dont les bons investisseurs agissent différemment de leurs homologues qui ne réussissent pas aussi bien, qu’il s’agisse de placements qui perdent ou qui réussissent, ce qui a pour conséquence de faire pencher la balance du côté des bons investisseurs. Comme le laisse entendre le titre du livre, on peut se tromper et quand même bien réussir. Nous estimons qu’il vaut la peine de s’approprier les habitudes gagnantes des « titans du placement » dont on parle dans le livre, tout en évitant les mauvaises habitudes de la plupart des investisseurs.
 
Geoff Castle
 
Les premiers ouvrages de Richard Koo, l’un des penseurs les plus influents de l’heure sur les marchés et l’économie d’après la crise de 2008, portaient sur le thème de la « récession de bilan » qui a découlé du fait que les consommateurs fortement endettés refusaient d’emprunter davantage, peu importe les taux d’intérêt. La théorie de M. Koo, appliquée à l’origine à l’effondrement de l’économie japonaise après l’éclatement de la bulle, a également été appliquée à de nombreux pays occidentaux après la crise de 2008. Ce récent ouvrage se concentre sur les étapes permettant de se sortir du piège de la « récession de bilan », celles-ci impliquant des mesures de relance budgétaire.
 
Une recherche intéressante sur les effets qu’ont sur nous les technologies comme les téléphones cellulaires, les médias sociaux et les jeux vidéo. M. Alter examine les mécanismes qui permettent aux concepteurs de technologies de renforcer l’engagement de leurs utilisateurs et il explore les vulnérabilités et les dépendances qui en découlent. M. Alter parle des forces irrésistibles qui animent l’adoption des technologies et il fournit également un cadre permettant aux consommateurs de se défendre contre les effets dévastateurs de la dépendance à la technologie.
 
Maria Pacella
 
Adam Grant, reconnu comme l’un des 25 penseurs les plus influents du domaine de la gestion et professeur très estimé de la Wharton School, a écrit trois titres qui sont inscrits sur la liste des livres à succès du New York Times : Option B : Facing Adversity, Building Resilience, Finding Joy, Give and Take: Why Helping Others Drives Our Success, et Originals: How Non-Conformists Move the World. Dans son étude « Originals », Adam Grant explore comment faire pour être original et, peut-être plus important encore, comment faire pour être original de manière efficace. Ses enseignements et ses perspectives remettent en question la notion commune à l’égard des innovateurs et de la créativité. Tentez-vous des choses nouvelles, ou préférez-vous vous en tenir aux normes et aux règles ?
 
À lire absolument pour les entrepreneurs et les investisseurs axés sur les entreprises technologiques en post démarrage. En se basant sur son expérience directe à titre d’entrepreneur et de co-fondateur de deux entreprises technologiques, Ezra Roizen établit les grandes lignes d’un processus réussi de fusion et acquisition. Étant donné que de nombreuses acquisitions sont le résultat de partenariats fructueux, l’auteur encourage les entreprises en phase de démarrage à développer ce genre de relations dès leur lancement. En fin de compte, l’objectif d’une nouvelle entreprise est d’aider des partenaires stratégiques à développer leur « grande idée » et de s’adapter à cette dernière. Il est donc possible d’être le catalyseur clé de l’idée qui aboutira à l’acquisition de votre entreprise. 
 
Sharon Wang

Cet été, je me plonge dans l’œuvre d’un seul auteur afin de connaître tous ses points de vue d’un trait.

Un élément clé de mon processus de recherche consiste à trouver d’excellentes entreprises dont les valorisations sont raisonnables. Jim Collins et son équipe de chercheurs ont révélé certaines tendances fondamentales caractérisant les bonnes entreprises qui deviennent excellentes. Il est important d’identifier ces caractéristiques communes qu’ont les grandes entreprises et de comprendre ce qui leur a permis de parvenir là où elles en sont actuellement.
 
Un autre grand ouvrage de Jim Collins sortit dix ans après qu’il ait publié son livre Good to Great. Ce livre se concentre sur la façon dont les grandes entreprises traversent avec succès les difficultés auxquelles elles font face et sur la manière dont elles demeurent les meilleures de leur catégorie. J’estime que ce livre pourrait nous donner des indices sur la façon de nous préparer à réussir dans un monde imprévisible.
 
Kenndal McArdle
 
Machine, Platform, Crowd: Harnessing Our Digital Future, de Andrew Mcafee et Erik Brynjolfsson
Il s’agit d’un livre écrit par les co-directeurs de l’initiative du MIT sur l’économie numérique. Il aborde la façon dont notre interaction croissante avec les machines intelligentes influera sur l’économie, sur le domaine des affaires et sur les entreprises individuelles. Le titre du livre aide à cadrer le point de vue des auteurs. Les entreprises sont aux prises avec plusieurs dichotomies : « machine vs esprit », « plateforme vs produit » et « production participative vs production de base ». Une entreprise comme Google peut démultiplier la puissance des machines en faisant appel à une plateforme permettant à une foule participative de contribuer à sa croissance, mais cette voie ne convient pas à toutes les entreprises. À titre d’exemple, une machine peut aussi être utilisée pour améliorer un produit unique destiné à la clientèle principale d’une entreprise. Maintenant qu’il existe des voies multiples menant à la création de la valeur, l’on constate un effet d’entraînement surprenant sur l’économie dans son ensemble et sur la structure des organisations. À titre d’exemple, plutôt que de ne pouvoir le faire qu’en ayant recours à des entreprises ou à des sociétés, il est maintenant possible de faire croître l’activité économique grâce à des systèmes démocratisés. J’ai bien hâte de me plonger dans l’analyse qu’en font les auteurs et j’espère en tirer un meilleur cadre me permettant de faire face à l’escalade des perturbations actuelles sur les marchés.

Unbound: How Eight Technologies Made Us Human, Transformed Society, and Brought Our World to the Brink, de Richard L Currier et Tom Gjelten

J’essaie ces jours-ci de lire plus de livres sur l’histoire, car je crois que le passé peut être un indice fiable de l’avenir. En commençant par les outils primitifs et en allant jusqu’aux superordinateurs modernes, Unbound raconte l’effet qu’ont eu différentes technologies sur notre espèce. Certains ont décrit le livre comme « Une analyse saisissante de l’histoire technologique, sociale et culturelle de l’humanité ». À en juger par le titre, je crois que le livre comprend également une mise en garde à l’égard de la limite jusqu’à laquelle nous pouvons pousser les choses au nom du progrès. J’ai bien hâte de découvrir la perspective des auteurs en ce que concerne la direction que nous prendrons et de tirer des leçons du passé.

Fonds Sélect Pender

En cliquant sur «J’accepte» ci-dessous, vous reconnaissez que les titres de ce Fonds sont offerts exclusivement dans le cadre d’un placement privé aux investisseurs qui se qualifient à titre d’«investisseurs qualifiés» ou qui sont autrement admissibles à faire l’achat de titres conformément aux dispenses des exigences de prospectus et d'inscription des lois sur les valeurs mobilières applicables, et vous acceptez de ne pas transmettre, de ne pas reproduire et de ne pas mettre à la disposition ces informations à une personne autre que vos conseillers professionnels.