Protecting Capital
March 5, 2020

Quatre stratégies à adopter pendant une correction des marchés

Rédigé par PenderFund

Les investisseurs avaient jusqu’ici largement ignoré le COVID-19 et il semble que les émotions ont pris le dessus et que les marchés ont réagi. L’humeur des marchés est alimentée par une peur extrême. Malheureusement, le fait de négocier sous l’effet de l’émotion peut vite défaire des plans solides visant l’accroissement de la richesse à long terme.

Nos amis chez Ensemble Capital ont récemment publié un article d’opinion réfléchi sur le COVID-19 qui fait écho à notre avis selon lequel, bien qu’il soit impossible de prévoir le cours de l’épidémie actuelle, « selon toute vraisemblance, l’impact économique du coronavirus s’estompera au fil du temps, à l’instar de toutes les autres épidémies du passé. »

Télécharger le pdf

Au début de 2016, nous avons publié un article sur les éventuelles stratégies à privilégier pendant une correction des marchés, et c’est dans des périodes d’incertitudes comme celle que nous traversons que nous menons des essais sous contraintes. Nous souhaitons partager ces réflexions à nouveau, car l’histoire nous a souvent montré que le fait de paniquer moins que les autres peut parfois être une source d’alpha.

Ne vous contentez pas de faire quelque chose, il suffit de ne rien faire.
Pendant les périodes de volatilité accrue, les investisseurs ressentent souvent une envie irrésistible de « faire quelque chose ». Mais il ne s’agit pas nécessairement de la meilleure façon de procéder. La tentation de se défaire de certains titres peut être écrasante lorsque le battage médiatique concernant la dernière manchette à sensation approche son paroxysme. Souvent, pour ne pas dire toujours, la décision la plus intelligente et la plus sensée consiste à ne rien faire du tout pendant une correction des marchés.

Ne vous contentez pas de ne rien faire, faites quelque chose.
Il va sans dire que ne rien faire n’est pas toujours la meilleure stratégie. Il se peut, cependant, qu’elle protège les investisseurs contre l’envie d’effectuer des négociations sous l’effet de l’émotion, ce qui peut avoir un effet contraire à l’effet recherché. Cela étant dit, si vous arrivez à prendre des décisions commerciales avisées pendant des périodes difficiles, vous pourrez créer de la valeur en « faisant quelque chose ». Les corrections représentent souvent de belles occasions. Voici quelques stratégies où il s’agit de « faire quelque chose » que nous avons triées, de la meilleure à la pire.

  • « Les titres créateurs de rendements composés » – Songez aux entreprises de bonne qualité dont la croissance est rapide dirigées par des opérateurs solides dont les perspectives sont favorables à long terme. Ce type d’entreprise explique la grande majorité du rendement à long terme des marchés. Il arrive souvent que ces entreprises se négocient à un important rabais par rapport à la valeur intrinsèque pendant une correction des marchés. Ces entreprises pourraient vraisemblablement permettre aux investisseurs de se servir deux fois : une première fois lorsque le cours d’une action retrouve un niveau plus raisonnable, et une seconde fois grâce au taux de croissance composé de la valeur commerciale sous-jacente par la suite et à l’augmentation en parallèle du prix de l’action. 
  • « Les titres permettant d’exploiter l’escompte » – Songez aux entreprises de qualité moyenne dont le cours de l’action est touché par un événement négatif à court terme. Il est possible de réaliser des bénéfices, notamment en ce qui concerne les actions cycliques, si vous les achetez dans une période où le secteur fait face à d’importants défis.
  • Les actions d’entreprises stables de premier ordre – À titre de refuge relativement sécuritaire pendant une correction des marchés, plusieurs entreprises de premier ordre dominent déjà leurs secteurs respectifs, leur capacité de croissance est limitée et le risque d’erreur d’évaluation de leur prix est limité. Les corrections extraordinaires des marchés comme celles que nous avons vécues en 2008-2009 peuvent faire baisser les prix. Il s’agit d’un bon endroit où s’abriter contre la tempête, mais cette solution n’est pas idéale à notre avis, car le potentiel d’obtenir des rendements composés à long terme est limité.
  • Augmenter les liquidités – Certains investisseurs choisissent de vendre des actions pour augmenter les liquidités pendant une correction, ce qui équivaut à acheter lorsque le prix est élevé et à vendre lorsqu’il est faible. Mais il peut s’agir d’une bonne décision si l’action est surévaluée et que vous pouvez investir le produit dans de meilleures occasions offrant une valeur à long terme.

Il est utile de rappeler que faire des choix judicieux en ce qui concerne le placement ne signifie pas aller à l’encontre des autres investisseurs, mais plutôt aller à l’encontre de votre propre nature humaine qui vous pousse à prendre la mauvaise décision au mauvais moment. C’est dans de telles situations qu’il est important de demeurer discipliné, car vos résultats à long terme en matière de placement seront principalement déterminés par vos actions pendant les périodes de turbulences sur le marché.

PenderFund [1]
5 mars 2020

(Veuillez consulter l’important avis au verso)

[1] Adapté de deux articles rédigés par Felix Narhi, CFA, chef des placements de Pender. 

Commentaire du chef des placements T32018 et Strategies during a Market Correction (disponible en anglais seulement).

Fonds Sélect Pender

En cliquant sur «J’accepte» ci-dessous, vous reconnaissez que les titres de ce Fonds sont offerts exclusivement dans le cadre d’un placement privé aux investisseurs qui se qualifient à titre d’«investisseurs qualifiés» ou qui sont autrement admissibles à faire l’achat de titres conformément aux dispenses des exigences de prospectus et d'inscription des lois sur les valeurs mobilières applicables, et vous acceptez de ne pas transmettre, de ne pas reproduire et de ne pas mettre à la disposition ces informations à une personne autre que vos conseillers professionnels.